ELVIRE

Elvire est mère

Par monts et par vaux elle navigue

Voix de tête voix de coffre

Douce ou forte

Elle tient la barre

Garde le tempo jamais ne s’arrête

Par temps calme ou par tempête

Elle regarde loin

Elle sait où elle va

Quand le soir vient

Elle embrasse les siens

Et du fond d’elle 

Douce et mélodieuse

Chante une berceuse

Qui répare tous les cœurs

 

Elvire est amie

Elle rit de bon cœur

Et raconte des histoires

Pour redonner des couleurs

A l’âme amie attristée

D’une oreille attentive

Elle écoute

D’une voix incisive

Elle ôte les doutes

Main sur l’épaule

Main sur le cœur

Elle est là

Dans toutes les langues

A toute heure

L’amie

La sœur

 

Elvire est passante

Charmante 

Circule son regard

Se pose dans les yeux d’un inconnu

Ou sur la tête à chapeau

Du dernier rang

Elle ose des mots venus de nulle part

Elle ose des sons bizarres

Parfois étonnée

Souvent révoltée

Elle mêle sa voix aux bruits de la rue

Aux voix d’à côté

Ça frotte

Ça flotte

Ça chante une musique folle

 

Elvire est amante

Elle aime

Et nage au-dessus des nuages

Elle aimante

Qui la regarde

Qui l’écoute

Qui la redoute

Main dans la main

Yeux dans les yeux

Elle prend son pied

Et le partage

En musique de chambre

Ou à ciel ouvert

Elle voyage

A quatre

A trois

A deux

Solo

 

Elvire 

N’est pas

Elvire

C’est vous

Elvire 

C’est nous

Elvire ?

Oui, c’est moi.

 

Laurie

 

 

Elvire ?

Oui c’est moi…

Je suis née sanglante, bleue, brisée mais vivante

On m’a donnée un nom, celui de quelqu’un d’autre pour qu’il devienne mien

J’ai appris la langue du vivant et les croyances des miens

J’ai poussé comme j’ai pu

Sans créateur sans usage

J’ai poussé comme j’ai pu

Bravache, frondeuse, dense, en certitude

J’ai poussé comme j’ai pu

Suis devenue femme

Mouvante, respirante, transpirante, tremblante, aspirante, inspirante, provocante, je fume

Je vire comme je peux

Captatrice de rêves éveillés à l’affût de mon chant

Je vire comme je peux

Assemblée, disloquée, au gré des saisons

Je respire dans mes courbatures sans raison

Je suis quatre en une,

Indépendante, Maternelle, Sensuelle parfois Chamane.

Printemps enfantin, caprice et malice

Été femelle, charnelle et rebelle

Automne affairé, grappilleuse, conservatrice

Hiver, fertile, servile

Je vire passionnée

d’énergie qui défilent, se succèdent, s’assemblent, s’affrontent, se courtisent, s’enrubannent

Traversent seules l’immensité

Déambulent en diagonale

Danse au bord de l’abîme

S’improvisent du bout des lèvres

Elles virent… c’est nous.

 

Cathy

Respiration suspendue

Elvire ? Oui c'est moi

 

À 4 voix, tissant une histoire improvisée

Fenêtres poétiques et mots volés à l'instant

Rythme et timbre

 

Aux 4 coins du monde ou collée

Étonnée, volcanique, romantique, humoristique

Insoumise, elle s'amuse des surprises sonores

 

Elle a besoin de vous, de vos oreilles, de vos cœurs, pour lancer ses improvisations vocales vraiment dans l'instant, 

jouant de tout,

espace, acoustique, corps, écoute, fusion, silence, souffle, boucle...

Elle s'invite autour d'une lecture, d'une exposition en galerie, dans la rue, chez vous, là où vous l'appellez...

 

Brigitte

Laurie Castel

Cathy Criticos

Brigitte Gardet

www.brigittegardet.com

IMPROVISATIONS VOCALES À 3 VOIX